Le tuk-tuk de Thaïlande

Une des choses qu’on ne rate jamais lors d’un séjour en Thaïlande, c’est ce tricycle motorisé. Elle est le symbole de l’Asie depuis 50 ans déjà. Pour ceux qui comptent y aller, il est bon de savoir que c’est le moyen de transport qui permet de se déplacer  le plus facilement dans la ville.

Le tuk-tuk est un genre de pousse-pousse à la thaïlandaise, de traineau  moderne, un peu une adaptation de ces vieux voitures des époques victoriennes qu’on aime tant mais sans le cheval, bien sûr. Ce véhicule à 3 roues est encore jusqu’à nos jours le véhicule de transport le plus en vogue à Bangkok, surtout dans les zones touristiques. Il est donc commun pour un touriste de se faire accoster par un chauffeur de ce taxi révolutionnaire pour lui proposer des itinéraires de visite. Attention alors aux arnaques !

D’où vient de nom Tuk-tuk ?

Il ne faut pas chercher bien loin. Ces tricycles motorisés s’appellent tuk-tuk en raison du vacarme qu’ils font. Son appellation décrit alors le bruit strident qu’elle pousse lorsqu’elle se déplace. Elle ne passe surement pas inaperçue dans la ville.

Il est à noter qu’il existe deux de tricycles en Thaïlande : ceux avec moteurs appelés auto-pousses  ou tuk-tuk et les cyclopousses qui sont comme leurs noms l’indiquent des pousses-pousses conjuguées avec une bicyclette.

Comment se déplacer avec un tuk-tuk en Thaïlande ?

On les trouve le plus souvent à faire la queue leu leu devant les hôtels, les restaurants et les abords des temples à l’attente d’un premier touriste qui passe. En effet, ils ne tardent pas à réagir lorsqu’ils aperçoivent des touristes pour les inciter à monter dans leur mobylette originale et bruyante.

Il est tout à fait courant pour les chauffeurs de tuk-tuk de faire des touristes leur cible favorite pour tirer plus de profits dans leur intérêt que s’ils transportaient un résident. Avant de se presser , il serait mieux d’avoir  une petite d’idée des tarifs en vigueur pour pouvoir profiter au mieux de sa balade sans pour autant dépenser la moitié du budget vacance prévu.

sur le tuk-tuk

Voici un petit ordre de prix des trajets à retenir. Une course de Siam/MBK à Khao San Road  devrait vous couter actuellement dans les 150 bahts, pas plus de 200 bahts.

Les arguments des chauffeurs peuvent être assez convaincants et connaisseurs mais ne vous laisser pas faire. S’il insiste, la bonne tactique est de partir. Il vous rappellera à tous les coups pour renégocier le prix.

Une fois votre course négociée, il ne vous reste plus qu’à profiter de la balade et des beaux sites que vous verrez sur le chemin. Quelques petits conseils : agrippez- vous bien et évitez de vous remplir la panse avant l’expédition car vous risquez d’avoir des haut-le-cœur !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :