Vivre en Thaïlande, tout ce qu’il faut savoir pour une expatriation réussie

Doi Suthep à Chiang Mai

 

La Thaïlande est un beau pays qui donne envie de s’y installer définitivement, tant le coût et le cadre de vie sont exceptionnels ! Et si justement vous comptez déménager au Pays du Sourire, c’est avec plaisir que nous vous informons sur tous les détails et toutes les formalités incontournables pour une expatriation sans problème.

Quel type de visa pour vivre en Thaïlande ?

Ca y est, vous avez pesé les pour et les contres sur les bonnes raisons de s’installer en Thaïlande. A priori, les ressortissants français n’ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 30 jours en Thaïlande. Mais pour vous qui comptez vous installer définitivement au pays, il vous en faudra un.

depositphotos_45249393-thai-woman-salute-of-respectPensez à demander votre visa des semaines, voire des mois à l’avance, car traiter avec les administrations thaïlandaises peut être long et contraignant. Si vous déménagez au Pays du Sourire pour votre retraite, optez pour le visa O-A (long séjour).

Pour l’obtenir, vous devez avoir plus de 50 ans. Il vous faudra également fournir un justificatif de retraite ou bien déposer la somme de 800 000 bahts sur votre compte bancaire. Pour les jeunes, obtenir un visa long séjour est plus compliqué : il faut être soit marié à un conjoint thaïlandais (visa O mariage), soit salarié au pays (Visa Non-Immigrant B). Concernant le visa étudiant, il est également devenu plus difficile de l’obtenir à cause de nombreux abus.

La protection sociale en Thaïlande

17284585852_134610a905_zPour un déménagement international réussi, n’oubliez pas de vous occuper de votre protection sociale. Et surtout occupez-vous-en bien avant de partir. Vous pourrez notamment la souscrire auprès d’un organisme spécialisé comme la Caisse des Français à l’étranger par exemple.

Vous pourrez ainsi vous rendre en Thaïlande l’esprit tranquille, assuré que vos soins seront pris en charge ou bien remboursés sur la base du tarif conventionnel pratiqué en France. Dans le cas où vous comptez souscrire votre protection sociale en Thaïlande, sachez que les modalités diffèrent selon votre statut dans le pays : vacancier, étudiant, travailleur détaché, travailleur expatrié, retraité… Pensez donc à bien vous renseigner auprès l’ambassade de France en Thaïlande.

 

Les précautions santé avant de partir au Pays du Sourire

Avant de partir en Thaïlande, il est conseillé de mettre votre carnet de vaccination. Aucun vaccin n’est certes obligatoire pour se rendre au pays, mais il est toujours préférable de se faire vacciner contre l’encéphalite japonaise, les hépatites virales A et B, la rage, la dispersive, le tétanos, la poliomyélite et la typhoïde.

Côté qualité de soins, la Thaïlande dispose d’une excellente infrastructure médicale. Le pays possède en effet de nombreux hôpitaux publics et privés qui utilisent un matériel à la pointe des dernières technologies. On y propose des soins médicaux de très bonne qualité, le personnel étant pour la plupart formé aux Etats-Unis. Malgré tout, il est toujours préférable de souscrire une assurance afin d’être pris en charge en cas de problème de santé grave et de rapatriement.

Banque, logement, école, permis de conduire…

Si vous souhaitez conserver votre compte bancaire français, renseignez-vous sur les retraits en distributeur que vous serez autorisés à faire une fois en Thaïlande (nombre de retraits possibles, montant maximum, commissions…). Sinon, vous pourrez toujours ouvrir un compte une fois là-bas.

partir-vivre-en-thailande-1

Pour le logement, le mieux est de faire appel à une ou plusieurs agences immobilières spécialisées : elles sauront vous conseiller et vous accompagner tout au long de vos recherches de la maison de vos rêves. A noter que le prix de l’immobilier en Thaïlande est tout simplement exceptionnel !

Si vous partez avec vos enfants, il existe des établissements scolaires francophones en Thaïlande. Ces derniers pourront y suivre un cursus d’apprentissage français et bénéficier d’un enseignement de qualité. Renseignez-vous à l’avance pour être sûr d’inscrire vos petits dans une école reconnue par le Ministère de l’Education Nationale, l’AEFE et le CNED.

Enfin concernant le permis de conduire, demandez un permis international avant votre départ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :